Le Royaume-Uni confronté à une pénurie de carburant grave 

La situation s’aggrave de plus en plus en Angleterre, des pompes à essence fermées, des automobilistes font la queue pour faire le plein de peur de manquer d’essence. Le manque de chauffeurs routiers au Royaume-Uni semble la base des difficultés d’approvisionnement qui sont de plus en plus visibles.

Une pompe à essence à court de carburants

Le gouvernement à appeler au calme et à chercher des solutions d’urgence. Selon plusieurs journaux britanniques, le Premier ministre Boris Johnson, face à une aggravation faisant craindre le pire pour Noël, envisage parmi plusieurs options l’octroi de visas temporaires pour des chauffeurs de poids lourds malgré l’opposition de plusieurs ministres.

La suite après cette publicité

Cependant, plusieurs pompes à essence ont été fermées par le groupe britannique BP. Le géant américain ExxonMobil, propriétaire des stations Esso, avait indiqué jeudi qu’un « petit nombre » de ses 200 stations dans les supermarchés Tesco étaient touchées par ce problème. Shell a de son côté observé vendredi « une augmentation de la demande » dans certaines stations, provoquant parfois « des files d’attentes plus longues », selon un porte-parole, qui assure adapter ses livraisons pour assurer l’approvisionnement.

« C’est comme si nous vivions dans un pays du tiers monde » se désole Emile Jomaa, dans une station BP de l’ouest de Londres, où certains types de carburants ne sont plus disponibles, rapporte AFP. Toutefois la presse britannique évoque la possibilité de mobiliser l’armée pour livrer les carburants.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page