Le Département d’État américain dénonce des actes anti-démocratiques et appuie des élections en Haïti

Au cœur des débats politiques internationaux, l’instabilité politique qui règne en Haïti semble préoccuper le Département d’Etat américain. La révocation et nomination unilatérale de plusieurs juges à la Cour de Cassation et la brutalité policière à l’encontre des travailleurs de la presse, sont inacceptables, selon des tweets du secrétaire adjoint par intérim du Bureau des affaires de l’hémisphère occidental du Département d’État américain, Julie Chung, ce mardi 16 Février 2021.

“Je suis alarmé par les récents actes autoritaires et antidémocratiques – des révocations et nominations unilatérales de juges de la Cour suprême aux attaques contre des journalistes. Le respect des normes démocratiques est vital et non négociable”, a-t-elle écrit dans un tweet.

Elle poursuit pour condamner des tentatives consistant à détruire la démocratie par la violence, et l’intimidation. « “Nous condamnons toutes les tentatives de saper la démocratie par la violence, la suppression des libertés civiques ou l’intimidation », a-t-elle ajouté en ce qui a trait à la crise haïtienne.

Par ailleurs, le Département d’Etat américain encourage des élections régulières et opportunes, en exhortant les parties à s’engager. « Des élections régulières et opportunes sont essentielles dans une démocratie. Nous exhortons toutes les parties à s’engager à organiser des élections législatives en retard dans les meilleurs délais », lit-on dans un troisième tweet de Mme Chung ajoutant que “des élections libres et équitables sont le seul moyen de redonner aux Haïtiens le droit de choisir leurs dirigeants”.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste.

Bouton retour en haut de la page