Le Collectif des Médias en Ligne dénonce les récentes déclarations du Chef de l’Etat

Dans une note parue ce mardi 23 février, le Collectif des Médias en Ligne( CMEL) s’est montré révolté contre les déclarations du Chef de l’Etat dans la conférence virtuelle au Conseil de sécurité de l’ONU tenu ce lundi 22 février 2021 où le Président a déclaré que les gangs se sont déguisés en journalistes pour attaquer les policiers.

Le Collectif des Medias en Ligne dénonce avec la dernière rigueur, les récentes déclarations du président Moïse qui a légitimé les brutalités policières contre les journalistes au moment des grandes mobilisations anti-gouvernementales.

Par ailleurs, les membres du collectif s’interrogent sur la provenance des ordres où les policiers matraquent des journalistes avec des balles en caoutchouc ou des balles réelles.

Le Collectif des Medias en Ligne s’insurge aussi contre une tentative de museler la presse, il rappelle que le droit à l’information est un prescrit constitutionnel garanti par l’article 28.1.

Plus loin, il invite les travailleurs de la presse à garder leur sang froid et ne pas se laisser intimider par les propos de Jovenel Moïse dont son mandat a pris fin le 7 février 2021, selon l’article 134-2 de la Constitution haïtienne en vigueur.

« Journalistes, restez fermes face aux prédateurs des lois de la République et des normes démocratiques », conclut-il

Image 7

Bouton retour en haut de la page