L’annonce de dialogue entre l’opposition et le pouvoir est un projet de diversion, selon Antonio Cheramy

Lors d’un discours, le président de la république Jovenel Moïse a clairement confirmé être en discussion avec des acteurs de l’opposition pour une sortie de crise, et au sujet d’une révision de la Constitution, une déclaration qui met des doutes sur des membres de l’opposition, ne pouvant pas identifier les réels membres ayant pris part à ces discussions avec le président Moïse, tandis qu’ils réclament sa démission.

Déjà des membres de l’opposition entament des enquêtes pour arriver à découvrir le tope d’entre eux. « Après avoir vue le Tweet du président Jovenel Moïse affirmant des négociations avec l’opposition, j’ai commencé à faire des investigations. Mais, tous les camarades de l’opposition cherchent eux aussi à savoir de qui parle le président. J’ai fini par comprendre que c’est un projet de diversion. » lit-on dans le tweet du sénateur Antonio Cheramy.

La suite après cette publicité

Cependant, il aurait des doutes sur l’ancien sénateur Kelly C. Bastien, a cause de sa rencontre avec un responsable du parti PHTK Liné Baltasard, qui d’ailleurs a suscité pas mal de mésentente entre ses consorts, certains affirment avoir été au courant, tandis que d’autres rejettent cette rencontre. Depuis des acteurs croient que Kelly C.Bastien serait l’un d’entre les acteurs de l’opposition dont Jovenel Moïse parle. Cependant l’ex-sénateur Kelly C. Bastien pour enlever les allégations dans cette affaire en confirmant si oui ou non le président rencontre des acteurs de l’opposition pour une négociation quelconque, il ne fait pas partie de cette liste.
« Si le Président affirme avoir rencontré certains membres de l’opposition radicale, Kely Bastien n’est pas sur cette liste. Merci d’éviter les manœuvres de diversion. » a tweeté l’ex-sénateur.

Rappelons que, le président de la République a tweeté « Depi 3 mwa, mwen pran desizyon pou m pèsonèlman angajem nan yon gwo chita tande avèk gwo aktè sou sèn politik la. Mwen pa bezwen site non pesòn.Ti koze sa yo rive nan yon nivo trè avanse. Nou diskite sou anpil sijè. Nou bwase anpil lide sou sa ki ka fè peyi a pran wout chanjman. » et laisse des doutes sur l’identification des acteurs de l’opposition radicale, dont il insinue.

Wallace Elie
Journaliste /IMAGE7

Bouton retour en haut de la page