Actualités

L’ancien chef rebelle Guy Philippe plaide en faveur de la désobéissance civile dans le pays

Le leader du front révolutionnaire, Guy Philippe, demande à la population de ne plus payer de taxes et de fermer tous les bureaux publics, à l’exception de la Police Nationale d’Haïti et des hôpitaux.

Dans une adresse à la nation, l’ancien chef rebelle de 2004, Guy Philippe, a demandé à la population d’envahir les locaux de la primature haïtienne, où réside le chef du gouvernement haïtien Ariel Henry. Ce mouvement vise à exiger le départ du Premier ministre Ariel Henry.

Plus loin, le leader du front révolutionnaire demande à la population de faire la désobéissance civile, c’est-à-dire de ne plus payer de taxes. Il a encouragé la population des différentes communes à fermer les bureaux publics, à l’exception de la Police Nationale d’Haïti et des hôpitaux.

Contrairement à 2004, l’ancien chef rebelle n’entend pas prendre les armes pour forcer le départ de l’actuel gouvernement.

bakop pou andirans
Bouton retour en haut de la page