Lambert n’est-il pas la carte pour pérenniser le règne du PHTK ?

Le reste du Sénat au cours d’une élection tenue ce mardi 12 janvier, a fait le choix de Joseph Lambert pour diriger le Bureau.

À 8 voix sur 8, il est élu avec la majorité, Bien que ce quorum est inconstitutionnel et viole les règlements internes du Sénat de la République.

A quelques jours de la fin du mandat de Jovenel Moïse surnommé le vicaire de Dieu ( ApreDye), le 7 février prochain et selon la Constitution c’est le président du Sénat qui doit remplacer le président en fin de mandat, or la majorité des sénateurs restant est proche du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) vu ses positions politiques et en plus, le Sénateur Joseph Lambert est l’ami des gens de l’opposition notamment, Youri Latortue, Sorel Jacynthe entre autres. Lambert n’est-il pas une carte de l’international pour remplacer Jovenel Moïse en puisque l’opposition n’est pas en mesure de proposer une alternative après 7 février 2021 ?

Les premiers discours de Lambert sont suspects, d’abord, il a critiqué la mise en place du Conseil Électoral Provisoire en dehors des normes constitutionnelles, le référendum pour la nouvelle Constitution et le Conseil Consultatif Indépendant, sur ce point il porte les discours de l’opposition et en plus, il prône un dialogue entre le pouvoir et l’opposition en vue d’arriver à un accord politique avant le 7 février afin de trouver une solution à la crise politique.

Et si éventuellement un accord est trouvé sur le départ du président Jovenel Moïse, Joseph Lambert serait le président de la République.

Le retour de « papa tounen » à la tête du Sénat de la République mérite d’être analysé minutieusement, car le scénario de Martelly-Privert serait sur le point d’être reproduit dans le pays.

Image 7

Bouton retour en haut de la page