La Russie évoque une mainmise des Etats-Unis sur Haïti

Depuis des années, les États-Unis ont toujours été dominateurs des décisions politiques, économiques et sociales d’Haïti, malgré cela Haïti n’arrive toujours pas à se ranger aux rangs des pays en voie de développement.
Aujourd’hui la situation d’insécurité en Haïti préoccupe l’international, au point que des pays comme la Russie évoque son intention d’aider Haïti à sortir de l’impasse. Le porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères Russe, Maria Zakharova a évoqué l’attention de son pays sur ce qui se passe en Haïti le week-end écoulé.

« Haïti est entrée dans une nouvelle période d’instabilité politique et la plus grande crise sociale et économique jamais vue. La Russie est prête à aider les Haïtiens à rétablir la stabilité politique, à maintenir la sécurité intérieure et à former du personnel », avait déclaré Maria Zakharova qui en a profité pour évoquer l’influence américaine sur ce qui se passe en Haïti. « Un facteur destructeur différent et absolument artificiel pour Haïti joue invariablement le rôle principal dans ses troubles. Je fais référence à une influence externe imposée ».

Cependant les États-Unis se veulent les seuls supporters d’Haïti. Sans mentionner directement la Russie, après l’assistance proposée pour aider Haïti à sortir de la Crise, le Département d’Etat Américain a réagi « Une fois de plus, j’aimerais insister sur les engagements pris par les États-Unis vis-à-vis du peuple haïtien. Nous sommes engagés pour aider les haïtiens à bâtir un avenir meilleur. En janvier 2021, nous avions annoncé une enveloppe d’assistance humanitaire de 75, 5 millions de dollars. Ce fonds servira dans divers domaines notamment la gouvernance démocratique, la santé, l’éducation et le développement agricole », a ainsi réagi le porte-parole, selon un compte-rendu publié sur le compte Twitter du service créole de la Voix de l’Amérique.

Rappelons que cette proposition d’assistance intervient après qu’une opération de la PNH tournée en carnage à Village-de-Dieu où 4 policiers ont été assassinés et 8 autres blessés. Toutefois, bien que la Russie et Haiti n’ont pas de relations diplomatiques le président Jovenel Moïse n’a pas encore réagi à l’offre d’assistance de la Russie, qui espère donner son aide de manière bilatérale et sous les auspices du BINUH.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste.

Bouton retour en haut de la page