La requête de libération de Guy Philippe rejetée par la juge Cecilia Altonaga

États-Unis – Le 10 Décembre dernier, L’ex-sénateur haïtien élu Guy Philippe, avait soumis une requête à la juge Cecilia Altonaga, qui avait accepté son plaidoyer de culpabilité en 2017, demandant qu’un avocat soit désigné par la cour pour le représenter dans la poursuite de sa libération prématurée, sur la base humanitaire ou compassionnelle.

Guy Philippe qui devrait purger sa peine de 108 mois d’emprisonnement dans un centre de détention federalde en Géorgie, pour blanchiment de capitaux, avait toutefois espéré sa libération prématurée. Il a même annoncé sa libération prochaine et son retour dans la vie politique du pays.

La suite après cette publicité La requête de libération de Guy Philippe rejetée par la juge Cecilia Altonaga - Guy Philippe

M. Phillipe avait affirmé dans sa requête qu’il souffre d’Hypertension, d’un taux élevé de Cholestérol et qu’il était asthmatique. Il a aussi présenté, la vulnérabilité des détenus du McRae Correctional Facility face à la pandémie de Covid-19. Mais des procureurs fédéraux ont opposé à une libération prématurée de Guy Philippe, en évoquant qu’il représente un danger pour la communauté.

La juge Cecilia Altonaga a cependant exprimé son accord avec les procureurs fédéraux, et affirme pour sa part l’implication avouée de Guy Philippe dans le trafic de stupéfiants, sa participation dans le renversement de l’ex-président Jean Bertrand Aristide et dans une attaque paramilitaire mortelle contre le Commissariat des Cayes, en 2016.

La juge a toutefois rappelé que les libérations prématurées découlent du pouvoir discrétionnaire des juges, et non d’un droit que peuvent revendiquer des détenus.

Wallace Elie
Communicateur Social/journaliste

Bouton retour en haut de la page