La dernière crise est une opportunité pour les Haïtiens de prendre un nouveau départ, déclare la vice-secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed

Au cours d’une mission de deux jours en Haïti, la vice-secrétaire générale, Amina Mohammed, croit que la réponse à la crise liée au séisme offre une opportunité de forger une plus grande cohésion nationale et de tracer une nouvelle voie à suivre. Consciente qu’il y a des leçons à tirer du tremblement de terre de 2010 pour faire les choses différemment, afin qu’Haïti puisse mieux se relever, Mme Mohammed pense qu’il est nécessaire « d’investir dans le développement à long terme et de soutenir le leadership du gouvernement ».

Cependant, lors d’un point de presse aujourd’hui, elle a assuré aux Haïtiens que l’ONU reste déterminée à travailler sous la direction des autorités nationales et locales pour aider non seulement à fournir un soutien vital pour la réponse immédiate au séisme, mais aussi pendant la phase de reconstruction. La vice-secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed au cours de sa mission, a rencontré les victimes de la ville des Cayes, qui malgré sa résilience est mobilisé a soutenir leurs voisin. « J’ai vu une fois de plus l’incroyable résilience du peuple haïtien qui a tant souffert et qui est maintenant mobilisé pour soutenir ses voisins et ses communautés au lendemain du séisme », a-t-elle mentionnée.

La suite après cette publicité La dernière crise est une opportunité pour les Haïtiens de prendre un nouveau départ, déclare la vice-secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed - Séisme

Elle a aussi rencontré le 19 Aout 2021 le Premier ministre Ariel Henry et des représentants de la société civile. Elle en a profité pour féliciter les autorités pour leurs efforts : « J’ai été particulièrement impressionnée par le travail du COUN – l’Agence de protection civile d’Haïti, qui doit être habilitée à mener une réponse coordonnée. »

L’administrateur du PNUD, Achim Steiner pour sa part, a félicité la solidarité des Haïtiens aux victimes de cette tragédie et croit qu’Haïti a besoin du soutien de tous : « Ce que j’ai vu lors de cette visite est dévastateur – tant de destruction et de souffrance. Et pourtant, en même temps, j’ai vu la solidarité et l’espoir du peuple haïtien face à une telle tragédie. J’ai été ému par la mobilisation des Haïtiens pour soutenir leurs voisins et leur communauté ainsi que par l’engagement des premiers intervenants et des volontaires de la Protection civile du pays au lendemain du tremblement de terre. Haïti a besoin de notre soutien en ce moment critique. Le Programme des Nations Unies pour le développement fera tout son possible pour soutenir le peuple haïtien en cette heure de besoin ainsi que dans la reprise et la reconstruction en cours. »

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page