Jovenel Moise ne pourra pas aller prononcer son discours aux Gonaives le 1er janvier 2021, défend l’opposition

Depuis l’arrivée du président Jovenel Moïse au pouvoir, l’opposition a toujours su l’empêcher de prononcer son discours dans les lieux habituel pour des fêtes et commémoration liées à notre pays.

Aujourd’hui encore l’opposition est déjà prête à empêcher le président Jovenel Moïse de prononcer son discours le 1er janvier 2021 aux Gonaïves, la date marquant notre indépendance. « Jovenel Moise ne pourra pas venir prononcer son discours aux Gonaives le premier janvier 2021. La ville lui sera fermée. Cette résolution a été adoptée Hier soir dans la Cité de l’indépendance au Cours d’une réunion de la Table de Concertation de l’opposition. Le combat continue! » précise André Michel dans un Tweet.

Signalons que, pour l’opposition démocratique le mandat du président de la République Jovenel Moïse prendra fin le 7 février 2021, jour marquant la libération des Haïtiens face à la dictature Duvalieristes. Déjà, le leader de « Pitit Dessalines », prévoit de gagner les rues, une façon de forcer le président Jovenel Moïse à quitter le pouvoir, sinon dit-il les conséquences seront graves. Cependant, le chef de l’état entend laisser le pouvoir le 7 février 2022, contrairement aux vœux de l’opposition. Un duel s’annonce après 7 février 2021, car la direction politique de l’opposition annonce l’installation d’un gouvernement à cette même date.

Wallace Elie
Communicateur social/journaliste.

Bouton retour en haut de la page