Jovenel Moïse : La Conférence Internationale des Barreaux (CIB), suggère d’étendre l’enquête internationale jusqu’à l’assassinat de Me Monferrier Dorval

Le Ministre haïtien des Affaires Étrangères, Claude Joseph, a formellement présentée une correspondance datée du 3 août 2021, au Secrétaire général de l’ONU, António Gutteres, demandant l’assistance des Nations Unies pour mener une enquête internationale sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

« Je souligne à votre attention le fait que la présomption de la participation de ressortissants de pays étrangers dans le financement, la planification et la mise en œuvre de cet acte odieux et crapuleux en fait un crime international dont la clarification et la répression appellent à la solidarité internationale. Tout en réaffirmant ma confiance dans l’intégrité, le sérieux, le professionnalisme des agents impliqués dans la conduite de l’enquête, j’attire votre attention aussi sur les limites et les faiblesses ainsi que le manque d’expérience du système judiciaire haïtien en matière de traitement de dossiers d’une telle envergure qui font planer de sérieux doutes sur sa capacité d’une part, à bien mener cette enquête, et d’autre part, à en poursuivre, juger et condamner les auteurs et complices de manière exemplaire, conformément aux lois de la République » a écrit Claude Joseph.

La suite après cette publicité

Cependant la Conférence Internationale des Barreaux (CIB), a réagi face à cette demande pour suggérer dans cette enquête internationale sur l’assassinat de Jovenel Moïse, si toutefois la réponse de l’ONU soit favorable, que cette enquête soit étendue à l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval.

« La Conférence Internationale des Barreaux a réagi sur la demande d’Haïti à l’ONU pour constituer une Commission d’Enquête Intle sur le dossier de l’assassinat du Pdt Jovenel Moïse. CIB demande à ce que cette enquête soit étendue à l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval. »

Signalons que l’assistance demandée à l’ONU , par le ministre des Affaires Étrangères, Claude Joseph, consiste d’une part dans la constitution d’une Commission d’enquête internationale à l’appui des travaux des organes nationaux et d’autre part, dans la création d’un tribunal spécial pour la poursuite des coupables.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page