POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Politique

Jean Hector Anacacis: « Jovenel Moïse partira et laissera le pays dans la confusion »

Considérant que les conditions ne sont pas réunies pour des élections et le référendum constitutionnel en Haïti, l’ex-sénateur Jean Hector Anacacis Jean Hector Anacacis se démarque du projet référendaire du chef de l’État.

Ne trouvant aucun consensus entre les actions politiques pour la réalisation d’un référendum, Jean Hector Anacacis affirme qu’« il n’y aura ni référendum ni élections cette année en Haïti. Jovenel Moise partira le 7 février 2022 ou avant et laissera le pays dans la confusion. »

Participant à l’émission Haïti débat de lundi, le coordonnateur du parti Ligue Alternative pour le Progrès et l’Émancipation Haïtienne (LAPEH) Jean Hector Anacacis, fait appel au dialogue national, un konbit dans le parler haïtien pour éviter au pays cette situation de chaos généralisé. « J’ai entretenu avec le président. Et j’ai clairement exprimé mon désaccord par rapport à sa politique de négociation en isolement avec des acteurs. Je suis favorable à un dialogue national ».

Le coordinateur de LAPEH croit que « Même avec le concours de l’International, il n’y en aura ni l’un ni l’autre », insiste-t-il. En ce sens, l’ancien parlementaire appelle Jovenel Moïse à la raison, disant que « La voix du peuple, c’est la voix de Dieu. » , en dépit du rejet de ce référendum par tout le monde, le président se laisse emporter par son orgueil, regrette l’ancien parlementaire.

Wallace Elie.

Suivez-nous sur

Facebook

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page