Incendie à l’hôpital de Milot: le Premier ministre Ariel Henry  exige une enquête

Le Premier ministre haïtien qualifie d’actes barbares et répréhensibles, l’incendie de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Il exige l’ouverture d’une enquête afin de sanctionner ceux qui sont à l’origine du forfait.

Le Premier ministre n’a pas tardé pour se prononcer contre les attaques perpétrées contre l’Hôpital Sacré-cœur de Milot dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2021 où des individus ont incendié la maternité du centre hospitalier et mis en danger la vie de plusieurs dizaines de patients. Le chef du gouvernement qualifie d’actes barbares et répréhensibles les dégâts causés par ces bandits. Donc, l’actuel occupant de la Primature exige à ce qu’ une enquête soit diligentée pour identifier et punir les auteurs conformément à la loi haïtienne.

En conséquence, les responsables de l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot annoncent la suspension de leurs services afin d’évaluer les dégâts provoqués par l’incendie.

Image 7

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page