Haïti/UNESCO : les médias en ligne au cœur de la commémoration de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse

Ce lundi 3 mai 2021, à l’Hôtel Kinam, Pétion-Ville, l’UNESCO a commémoré la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse. « L’information comme bien public » tel a été le thème retenu pour cette journée qui a vu défiler une pléiade de représentants de différents médias.

L’ObNH a été représenté par M. Ludwy R. JEAN PAUL, l’ANMH par M. Jacques SAMPEUR, la Coopération de l’Union Européenne par M. Anicetto RODRIGUEZ, l’OIF par Emmanuel ADJOVI, Nations Unies en Haïti par M. Elmehdi Ag MUPHTAH, le Ministère de la Culture et de la Communication par M. Pradel HENRIQUEZ, pour ne citer que ceux-là.

Pour le Contexte de la célébration de cette journée, on a eu les interventions de Mme Westerline CHARLES qui dirige Vwa Fanm Ayisyèn (VFA). M. CHARLES a représenté l’Association haïtienne des Médias en Ligne (AHML) dont elle est la Trésorière. La présidente de VFA a pris la parole au nom de RENAMEL mais également de CMEL. M. Ouvens JEAN LOUIS de l’OHCHR a campé sa communication sur les « Recommandations des mécanismes  des droits de l’homme / protection des journalistes/accès à l’information ». Pour sa part, M. Max Guybert LYRON a intervenu sur le « CoronavirusFacts et Désinformations ». Cette dernière intervention a ouvert les débats et une séance de questions – réponses dans une ambiance un peu cordiale.

Si pour Mme Westerline CHARLES les médias en lignes répondent aux besoins cruciaux d’informer vite, pour le Ministre de la Culture, M. Pradel HENRIQUEZ, une mauvaise information est comme un danger. Il faut une autorégulation de ce secteur, soutient le numéro 1 du Ministère de la Culture et de la Communication.  

Pour les travaux en ateliers, plusieurs thématiques et sujets ont étés abordés. « Les médias et la lutte contre la désinformation » avec Max LYRON. « Recommandations des mécanismes des droits de l’homme sur la liberté d’expression avec Ouvens JEAN LOUIS. « Financement et mécanismes de régulation des médias en ligne » avec Ludwy R. JEAN PAUL et pour clouer les travaux en ateliers, Phares JÉRÔME a dirigé un atelier sur la « Protection et sécurité des journalistes. »

Il est à noter que cette journée a été l’occasion pour les internautes d’assister aux échanges entre les représentants des médias traditionnels et les médias en lignes sur la désinformation, le droit à l’information, la production de l’information.

Signalons au passage, si la désinformation a de graves conséquences, il  faut aussi attirer l’attention des autorités sur le non accès à l’information. L’Information en tant que bien public, doit être accessible. 

À rappeler que le thème retenu « L’information comme bien public » est un prétexte pour l’UNESCO de mettre un accent particulier sur le rôle des médias dans la production d’informations vérifiées dans l’intérêt du public et la préservation du droit à la liberté d’expression, conclut une note portant la signature de Jeffrey Clark LOCHARD et Jéruscha Vasti MICHEL respectivement Chargé de Programme de Communication & Information de l’UNESCO et Spécialiste en communication du Bureau du Coordonnateur résident des Nations Unies en Haïti.

La Journée Mondiale de la Liberté de la Presse a été adoptée par l’UNESCO en 1993. 

Iléus PAPILLON 

De l’Observatoire Patrimoine (ObPa)

Bouton retour en haut de la page