Haiti-Polique: Jovenel Moïse, organisera-t-il quelle élection ?

Ce 1er janvier 2021, Haïti commémore son 217e anniversaire de son indépendance dans un contexte où les institutions publiques sont désacralisées par le régime PHTK.

Pour tenter, de sauver l’image du pays souillie sur le plan international, le président Jovenel Moïse en fin de mandat promis mont et merveille à la population. Dans son discours de circonstance, le président Moïse qui reste normalement selon la constitution 36 jours a mis l’accent sur trois points essentiels : une nouvelle constitution pour le pays, l’organisation des élections et son projet fallacieux et bidon de l’électricité 24/24.

Haiti-Polique: Jovenel Moïse, organisera-t-il quelle élection ? - Jovenel Moïse

Regardons l’organisation des élections. Par arrêté présidentiel, il a nommé les neuf membres du Conseil Électoral Provisoire, celui-ci a été mis en place en dehors des prescriptions constitutionnelles si on se réfère à l’article de 289 de la constitution de 1987. La classe politique haïtienne a levé la voix pour contester la formule dans laquelle le gouvernement a institué le CEP. Elle considère cette institution  » mort-née ».

Malgré toutes les dénonciations, le président croît dans un adelante pour les élections sans tenir compte des inquiétudes de la classe politique. 

Par ailleurs, le contrat de la Firme Dermalog plonge concernant la production de la carte, l’identification nationale est considérée comme un moyen pour que le régime PHTK perdure dans le pays en organisant des élections partisanes où les résultats sont connus d’avance. 

Parallèlement aux Gonaïves, l’opposition politique rejette l’appel lancé par le chef de l’Etat concernant l’organisation des élections tout en réitérant sa position de ne pas participer à la mascarade électorale planifiée par le vicaire de Dieu sur la terre.

Attendons voir ce qui va se passer dans les 36 jours qui marqueront la fin du quinquennat de Jovenel Moïse.
Image7

Bouton retour en haut de la page