Haïti: l’État ne peut plus subventionner les carburants, selon Ariel Henry

À un moment où le pays fait face à une pénurie au niveau des produits pétroliers, le Premier ministre Ariel Henry annonce que l’État haïtien ne peut plus continuer à subventionner le carburant, « sinon on risque d’être dans l’incapacité de commander », a lâché Ariel Henry mercredi 24 novembre 2021.

Énumérant les nombreuses pertes de l’État dans la subvention des produits pétroliers en Haïti, Ariel Henry craint d’arriver au pire. « Dans l’achat d’un gallon de Diesel à 169 gourdes, l’État haïtien donne 210 gourdes, pour faciliter les citoyens, le Kérosène à 163, l’État haïtien donne 193 gourdes de subvention. Cela ne peut pas continuer sinon on arrivera à un moment où l’État haïtien n’aura pas les moyens pour commander ses produits. » déclare le chef du gouvernement.

« Lè yo achte yon galon dyezèl pou 169 goud, Leta lonje 210 goud ba yo. Pou yon sitwayen ka achte yon galon kerozèn pou 163 goud, Leta blije mete 195 goud pou li. Sa pa ka kontinye konsa, si non pi devan nou pap menm ka kòmande gaz la. », a-t-il écrit dans un tweet.

Cependant, il croit qu’avec les 30 milliards de gourdes de subvention des produits pétroliers, l’État peut accompagner, renforcer, et améliorer les services publiques et augmenter l’effectif des policiers dans les rues avec plus de matériels.

Notons que, la population haïtienne a toujours du mal à digérer la hausse des prix du carburant dans les pompes. Si on se réfère au 6 Juillet 2019, où le pays à été totalement explosé après une annonce d’une augmentation des prix des produits pétroliers, conséquence, plusieurs entreprises ont été pillées puis incendiées par la population.

W. E / Image7.

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 2 =

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrançaisKreyol ayisyenEspañol