Haïti-Élections : le Premier ministre Ariel Henry n’écarte pas la possibilité de former un autre CEP

Le chef de l’actuel gouvernement haïtien, Dr Ariel Henry indique, ce mardi 3 Août 2021, lors d’une interview qu’en cas de nécessité, un nouveau conseil électoral provisoire (CEP), sera formé pour la réalisation des élections. Plus loin, le titulaire de la Primature précise que cela ne sous-entend pas que les actuels conseillers électoraux veulent réaliser des élections partisanes mais qu’il y a tout simplement une certaine méfiance qui doit disparaître.

« J’ai rencontré les membres du CEP, ce sont tous des patriotes, qui ont des idées citoyennes, veut faire croire PM Henry. J’estime qu’ils travaillent durement donc ils méritent du respect. Je leur ai demandé quelques documents, je les ai trouvés dans le délai exigé, argumente le médecin ».

La suite après cette publicité Haïti-Élections : le Premier ministre Ariel Henry n'écarte pas la possibilité de former un autre CEP - Ariel Henry

Dr Ariel Henry rappelle, dans la foulée, que la mission fondamentale du gouvernement qu’il dirige est la réalisation d’élections. Les joutes électorales doivent être réalisées le plus vite que possible, insiste-t-il, avant d’ajouter qu’au cours de cette période, la pandémie COVID-19, les questions relatives à la sécurité sociale, la continuité de l’État seront priorisées.

Malgré les différentes démarches du CEP en place, durant les premières semaines de la gouvernance d’Ariel Henry, dont une correspondance adressée à la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH), à travers laquelle deux listes d’avocats ont été sollicitées, le Premier ministre affirme qu’il ne peut y avoir d’élections en absence d’un consensus entre les partis politiques, la société civile et le gouvernement.

J’ai pas l’intention de capturer l’État. Tout le monde qui est en mesure de servir l’État peut avoir l’opportunité de donner sa contribution car l’État est à nous, soutient le numéro 1 du CSPN

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page