POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Insécurité

Trafic d’armes à Port-de-Paix : de hauts fonctionnaires de l’État indexés par la DCPJ

Le rapport d’enquête publié par la Direction Centrale de la Police Judiciaire( DCPJ a révélé que les armes et munitions saisies à Port-de-Paix étaient destinées à de hauts fonctionnaires du pays.

Le pourrissement de la situation sécuritaire du pays semble être une affaire d’État selon ce qu’ a publié le Bureau des Affaires Financières et Économiques(BAFE) de la Direction Centrale de la Police Judiciaire. La cargaison d’armes et munitions à Port-de-Paix au cours du mois de juillet était destinée à de hauts fonctionnaires du pays pour alimenter les gangs armés.

Ces armes et munitions devraient être transportées dans des véhicules de plaques officiels ou de la Police Nationale afin d’arriver à sa destination, précise le rapport. Plus loin, l’ancien Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première instance de Port-de-Paix Me Michelet Virgile, a indiqué qu’il a trouvé l’ordre directement de la Direction des Affaires Judiciaires du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique et de plus le titulaire dudit ministère, Me Berto Dorcé était au courant.

Selon des sources concordantes, le Premier ministre Ariel Henry aurait demandé au garde des sceaux de la République d’Haïti de démissionner de son poste.

Bouton retour en haut de la page