POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Politique

Haïti-Crise : Où est passé l’accord MONTANA-PEN ? Fritz Alphonse Jean fait le point

Depuis le 30 Janvier 2022, plus de 900 structures, personnalités politiques ont élu l’économiste Fritz Alphonse Jean et l’ancien sénateur, Steven Irvenson Benoît respectivement : président de la République et Premier ministre d’un gouvernement provisoire souhaité, avec la mission de résoudre la crise du pays et organiser des élections. Après le désaccord entre les signataires de l’accord Montana-Pen et ceux de l’accord du 11 septembre 2021. Selon les constats, l’accord Montana-Pen semble être à l’arrêt. Une idée que M. Fritz Alphonse Jean, au cours d’une interview, 23 Mars 2022, rejette sans hésitation en indiquant que, « beaucoup de rencontres sont en cours. Nous dialoguons avec différents acteurs politiques, de la société civile et des acteurs de la communauté internationale ».

Nous avons besoin d’une paix politique à l’intérieur du pays, estime M. Fritz Alphonse Jean. Nous la trouverons avec les acteurs du pays c’est pourquoi nous continuons de partager avec eux notre vision, argue-t-il.

Dans la foulée, l’ancien gouverneur de la banque centrale évoque deux causes expliquant le blocage apparent, dit-il, de l’accord Montana-Pen. « il y a un épiphénomène par rapport à ce problème. Premièrement, nous n’avons pas l’habitude de discuter avec les autres. Deuxièmement, il y a une peur de dire ce que nous allons faire ensemble ».

Le professeur d’Université enchaîne en affirmant qu’il y a dans le pays l’annonce d’un changement d’équilibre évident. Nous l’appelons « Transition de rupture ». C’est la redéfinition des règles du jeu, la captation de ressources pour restructurer les institutions de l’État dont la police nationale d’Haïti (PNH), analyse-t-il.

POSSIBILITÉ D’AVANCEMENT DE L’ACCORD MONTANA-PEN

« Nous pouvons utiliser un facilitateur pour faire continuer les échanges avec le Dr Ariel Henry et ce facilitateur pourra être transformé en intermédiaire au cours de route mais l’autre possibilité est réservée à la conviction au réveil populaire », explique le président élu par l’accord Montana-Pen.

Les hommes au pouvoir ont toujours de bonnes occasions pour négocier mais ils n’ont attendu que la pression populaire pour dialoguer. L’insécurité fait rage, la classe moyenne est appauvrie de manière exagérée. Le peuple n’en peut plus, souligne le spécialiste en Économie.

« La raison ! Elle est faite pour tous les professionnels : Ingénieur, Journaliste et même les médecins comme le Dr Ariel Henry, tance M. Fritz Alphonse Jean ».

C.E/Image7

Suivez-nous sur

Facebook

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page