Haïti-Crise: Des policiers abandonnent leur poste sans motif et risquent d’être révoqués

À travers une note de rappel datée du 26 mai, la Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti (DG-PNH), met en garde certains policiers qui ont abandonné leur poste soit en s’absentant, en présentant leur démission ou une demande de mise en disponibilité. Ce, sans motif. La DGPNH rappelle aux concernés, les mesures administratives reconnues par la loi et les règlements intérieurs de l’institution policière.

Dans une note en date du 26 mai, la Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti dit constater avec stupéfaction que certains policiers se sont absentés de leur poste de travail sans aucun motif valable. « Ils décident de produire des demandes de mise en disponibilité ou à présenter leur démission en prenant l’initiative de remettre certains biens de l’Etat en leur possession sans attendre sur leur lieu de travail la réponse du Directeur Général ».

La suite après cette publicité

Acte grave. La Direction Générale rappelle à ces fonctionnaires en particulier et à l’ensemble du personnel en général qu’elle ne saurait accepter sous aucun prétexte ces écarts de comportement qui constituent – des atteintes très graves – aux règlements régissant le fonctionnement de toute

institution hiérarchisée et ordonnée.

Révocation

En conséquence, la Direction Générale n’hésitera pas à prendre toutes les mesures administratives reconnues par la loi et les règlements intérieurs de l’institution pour contrecarrer tous ceux ou celles qui refusent de se plier aux principes et méthodes en vigueur au sein de l’institution policière.

Ainsi, après trois (03) jours consécutifs d’absence les contrevenants sont considérés

comme des fonctionnaires ayant abandonné leur poste et à l’expiration de quatre-vingt dix (90)

jours ils seront renvoyés de l’institution policière (Art. 73 alinéa 2 du Manuel du Personnel).

Un fine, la Direction générale de la Police Nationale dit dans cette note portant la signature du DG Léon Charles, qu’elle compte sur la collaboration de tous pour maintenir l’ordre et la discipline au sein de l’institution policière.

CL/Image7

Bouton retour en haut de la page