Grève contre l’Insécurité : une deuxième journée paralysée

Dans plusieurs grandes villes du pays et notamment la zone métropolitaine de Port-au-Prince, les activités sont encore paralysées pour la deuxième journée de grève lancée par le syndicat du transport en commun contre le kidnapping et l’insécurité en général.

Des militants ont érigé des barricades avec des séparateurs en béton à la rue pavée, et à Lalue des pneus enflammés sont constatés sur la voie publique. Par ailleurs des tirs sporadiques sont entendus dans les parages de la zone métropolitaine.

Parallèlement une nouvelle fois la route nationale numéro 1 est complètement bloquée au niveau de la cité du drapeau, la circulation est complètement impossible.

Les écoles et les banques commerciales sont restées fermées pour une une deuxième journée consécutive.

Image7

Bouton retour en haut de la page