Formation du CEP : certains  secteurs ont boudé  l’invitation du Premier ministre Ariel Henry 

Les secteurs organisés de la vie nationale avaient jusqu’au 13 octobre pour envoyer une liste de trois membres afin de choisir les membres du Conseil Électoral Provisoire, une démarche boudée par certains secteurs en raison de l’insécurité entre autres.

La formation du Conseil Électoral Provisoire semble être une épine aux pieds du Premier ministre après avoir renvoyé le conseil formé par le feu Président Jovenel Moïse. En conformité avec l’accord pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire qui prévoit un autre organe électoral, le Premier ministre Ariel Henry avait écrit aux représentants des différents secteurs de lui faire parvenir une liste de trois membres afin de former l’institution électorale. Une démarche boudée par certains qui ne respectent pas le délai du 13 octobre  accordé par le chef du gouvernement.

La suite après cette publicité

Par conséquent, les secteurs s’appuient sur la situation sécuritaire du pays et la parade des gangs armés pour décliner la demande de Monsieur Henry.  Selon lui, cette situation n’est pas propice à l’organisation des élections en Haïti. 

Rappelons que les secteurs concernés sont la Conférence Episcopale d’Haïti (CEH), cultes réformés, vodou, les associations de patrons de presse ANMH et AMIH, des organisations de droits humains, la Conférence des recteurs d’université, des organisations féministes et des organisations paysannes.

Image 7

Bouton retour en haut de la page