Fin mandat de Jovenel Moïse : Une quinzaine partis politiques alliés du pouvoir en place fixent leur position 

Malgré les lois de la République et l’existence de nombreuses institutions publiques, la date de la fin du mandat du président de la République, Jovenel Moïse fait objet de débat et provoque une crise dans le pays. Plus de 150 organisations politiques de l’opposition politique ont adopté au mois de janvier, un accord en vue de planifier une transition après le 7 février 2021, qui d’après eux, est la date légale de la fin du mandat de Jovenel Moïse. Le 4 février 2021, une dizaine de structures politiques alliés du pouvoir en place fixent leur position à  la crise actuelle à travers trois points. 

 « … restent convaincus que le mandat du président Jovenel Moïse prend fin le 7 février 2022 conformément à l’article 134-1. Constatent que l’article 134-2 n’est pas d’application en pareille circonstance. Appellent les acteurs à reprendre le chemin des négociations afin de trouver une issue pacifique et durable à la crise actuelle », laisse-lire le document signé par 16 partis politique dont PHTK, VERITE, KID, BOUCLIER, CONCORDE NATIONALE, CONSORTIUM, entre autres.

Fin mandat de Jovenel Moïse : Une quinzaine partis politiques alliés du pouvoir en place fixent leur position  - Jovenel Moïse

Les signatures de ce document titré 
 « Position des partis politiques sur la conjoncture », ont fait référence à l’article 134-1 de la constitution, l’accord du 5 février 2016 conduisant Jocelerme Privert à la présidence, l’arrêté présidentiel du 9 juillet 2016 et une historicité des récentes élections passées, pour soutenir leur argumentation. 

Il faut souligner, parallèlement aux différents acteurs politiques qui sont à couteaux tirés, les portes des écoles du pays que ce soit privées ou publiques sont fermées depuis 8 jours. Elles vont être restées fermées jusqu’à quand?

Personne ne sait …

C. E/Image7 

Bouton retour en haut de la page