Expulsion d’Haïtiens : le PM Ariel Henry acquiesce à la décision des États-Unis

Le Chef du gouvernement haïtien Ariel Henry a donné son opinion sur la déportation des Haïtiens par les États-Unis d’Amérique et dit comprendre le bien fondé d’une telle démarche.

Selon les données communiquées par l’Office National de la Migration (ONM) entre 19 et 29 septembre, les autorités américaines ont refoulé plus de 5000 haïtiens qui tentaient de rentrer illégalement aux États-Unis. Face à l’escalade de déportation, le Premier ministre Ariel Henry ne mâche pas ses mots pour appuyer les États-Unis d’Amérique dans ce processus de rapatriement. Selon lui, les Haïtiens en situation irrégulière aux États-Unis doivent retourner dans leur pays.
Le gouvernement travaille sur un plan d’intégration pour les déportés a-t-il lâché. L’actuel occupant de la Primature a fait savoir que le gouvernement est prêt à accueillir ses compatriotes en toute dignité.

A travers l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), les États-Unis annoncent avoir déposé 5.5 millions de dollars américains pour venir en aide aux personnes expulsées.

Rappelons que le Secrétaire d’État américain Antony Blinken a félicité le Premier ministre dans le travail conjoint avec les autorités américaines dans le refoulement des Haïtiens.

Image 7

La suite après cette publicité
Bouton retour en haut de la page