Élections : Pourquoi le RDNP s’est inscrit au CEP, Eric Jean Baptiste explique

Le Premier ministre, Ariel Henry maintient les mêmes projets du président Jovenel Moïse dont la réalisation des élections prévues pour septembre prochain. Selon le conseil électoral provisoire (CEP), contesté dès sa formation, 119 partis politiques sont inscrits pour la prochaine compétition électorale, y compris le rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP). Nous devons être sur le terrain pour qu’il n’y ait pas de forfait, argue le secrétaire général du RDNP, Eric Jean Baptiste, ce 3 Août 2021, au cours d’une interview.

« Au sein du RDNP, c’est la sincérité qui nous caractérise. Nous assumons toujours nos actes, laisse entendre d’entrée de jeu, le dirigeant du RDNP, M. Jean Baptiste ».

La suite après cette publicité

Plusieurs d’entre eux critiquent la carte Dermalog, cependant ils la détiennent, souligne sans citer de nom, l’ancien candidat malheureux aux dernières élections présidentielles. En tant qu’entrepreneur et homme politique, nous reconnaissons que la carte d’identification nationale unique (CINU) est d’extrême importance. Ils n’ont pas inscrit leur plateforme au CEP, ils ont inscrit d’autres nouveaux partis politiques. Au cours de la course électorale, ces partis politiques vont former des plateformes, ajoute Eric Jean Baptiste en indiquant que RDNP cherche à faire obstacle à toutes manœuvres trompeuses.

« Nous, au niveau du RDNP, nous sommes inscrits au CEP mais nous gardons notre position.

L’actuel CEP est contesté, nous continuons de le dénoncer mais heureusement l’Etat est permanent, précise l’homme d’affaires tout en laissant entendre que c’est une autre dynamique, la question de participer aux élections avec le CEP en place.

 « l’objectif de tout parti politique, c’est la prise du pouvoir via les élections. Le RDNP priorise les intérêts supérieurs de la nation. Nous ne commettrons jamais d’assassinat pour arriver au pouvoir », soutient-il.

C. E/Image7 

Bouton retour en haut de la page