Élections américaines : Un recours en faveur de Donald Trump rejetté par la cour suprême

Pendant que Joe Biden attend son investiture le 20 janvier 2021 pour devenir le 46ème président des États-Unis, parallèlement les contestations poursuivent du côté de son compétiteur et actuel president du pays, Donald Trump. Le procureur général du Texas, Ken Paxton a effectué un recours ce vendredi 11 décembre 2020 en faveur de Donald Trump mais rejetté par la cour suprême américaine. À travers la requête, M. Paston a exigé l’annulation des résultats de quatre États à savoir ; Michigan, Wisconsin, Pennsylvanie et Georgie.

Pour le procureur, le vote postal de ces États est illégal. De plus, les assemblées législatives de ces États devraient enquêter sur les irrégularités documentées avant que le vote des 62 grands électeurs soit comptabilisé. 

Élections américaines : Un recours en faveur de Donald Trump rejetté par la cour suprême - Donald Trump, États-Unis

Cette action en justice est supportée par plus de 120 dirigeants républicains du congrès ainsi que 17 autres procureurs généraux. 

Demander d’invalider les résultats des élections présidentielles c’est vouloir pervertir la démocratie, estiment les procureurs généraux des quatre États concernés dont trois démocrates et un républicain. C’est pourquoi le jeudi 10 décembre 2020, ils avaient demandé à la plus haute instance judiciaire des États-Unis de rejetter la demande de Ken Paxton. 

 « Que les États respectant les lois devraient se lier et former une union d’États qui respecteront la constitution  », peut-on lire dans une déclaration publiée par le président du parti républicain du Texas, Allen West, en réaction à la décision judiciaire. 

Les démarches judiciaires en faveur de Donald Trump visant à contester les résultats des élections américaines du 3 novembre écoulé sont nombreuses ; plus d’une cinquantaine de plaintes et plusieurs recours mais rejettés pour la majorité par les autorités judiciaires à l’exception d’un juge de la cour suprême ayant ordonné le mois dernier d’examiner de façon séparée des autres bulletins en Pennsylvanie, les bulletins arrivés par courrier le jour des élections. 

Soulignons que, parmi les neuf juges de la cour suprême américaine, dont trois nommés par Donald Trump ont estimé que le Texas n’était pas en droit de se mêler de l’organisation des élections dans d’autres États. 

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page