Dr Michel Chancy détaille les dangers de la peste porcine africaine

Depuis plusieurs jours les porcs en République Dominicaine sont frappés d’une épidémie de la peste, ce qui augmente la crainte des consommateurs haïtiens. Dr Michel Chancy, ce mercredi 4 Août 2021, au cours d’une intervention médiatique, explique que la peste porcine ne représente pas un danger pour les consommateurs de ces animaux mais plutôt un danger pour l’économie nationale.

L’ex Secrétaire d’État à la production animale continue en précisant que la fièvre est l’un des symptômes des porcs touchés par l’épidémie. Le virus ne représente aucun danger pour les hommes ni pour les autres animaux comme les poules ou les bœufs, ajoute-t-il .

La suite après cette publicité

Les maladies des animaux peuvent être contrôlées grâce au vaccin mais nous n’avons pas l’habitude de vacciner régulièrement les animaux. Pour la peste Porcine africaine, il n’y a ni vaccin ni remède pour l’eradiquer, souligne le responsable de la Faculté des sciences de l’agriculture de l’Université Quisqueya.

« Les humains ne peuvent pas attraper la maladie malgré ses germes qui voyagent facilement et à travers différents types d’objets. La maladie risque seulement de détruire un secteur d’activité dans le cas du décès de tous les porcs », prévient M. Chancy.

« À peu près trois cent mille (300.000) personnes vivent de l’élevage des porcs. Sur chaque trois familles, une famille travaille dans ce secteur d’activité. Nous importons, certes, des pieds, queues de cochon mais 75% des porcs que nous consommons sont des animaux du pays, détaille l’enseignant-chercheur ».

L’élevage des porcs permet d’ajouter à l’économie nationale 50 à 60 millions de dollars par année, si on fait foi aux explications du Dr Chancy Michel. C’est une activité économique importante, soutient-il.

Comme conséquences, l’épidémie peut provoquer le déplacement massif des ruraux vers les villes de province, encourager la montée de l’insécurité, argumenter la pauvreté, analyse le professeur.

« En 1978, les porcs en Haïti, ont été frappés d’une pareille maladie. Les Etats-Unis et le Mexique avaient lancé un programme pour éliminer les porcs se trouvant en Haïti et en République dominicaine afin de protéger le continent. Dans ce contexte présent, l’abattage systématique n’est pas trop possible car nous ne sommes pas en face d’un pouvoir autoritaire, rappelle Michel Chancy ».

Unissons-nous, évitons les intérêts personnels, ce combat exige un effort personnel. Actuellement, seules les mesures sanitaires sont efficaces, soutient le Dr Chancy.

C.E/Image7

Bouton retour en haut de la page