Donald Trump reste banni de Facebook et d’Instagram

Le réseau social persiste et signe : Donald Trump n’a plus sa place sur leur plateforme. Le conseil de surveillance de Facebook a décidé mercredi de maintenir la décision prise par le groupe d’interdire à l’ancien président américain Donald Trump de poster des messages sur sa page Facebook et sur son compte Instagram.

Le conseil de surveillance, dont les décisions sont contraignantes, a jugé que l’ancien locataire de la Maison Blanche « avait créé un environnement où un risque sérieux de violence était possible » avec ses commentaires le 6 janvier, jour de l’assaut au Capitole.

« Au moment de la publication des messages de M. Trump, il y avait un risque clair et immédiat de préjudice et ses paroles de soutien aux personnes impliquées dans les émeutes ont légitimé leurs actions violentes », a-t-il détaillé. En tant que président, M. Trump exerçait une forte influence, ont-ils également argué. « La portée de ses publications était importante, avec 35 millions d’abonnés sur Facebook et 24 millions sur Instagram », a-t-il poursuivi.

Toutefois l’ancien chef de cabinet de Trump, Mark Meadows, a condamné la décision, estimant que cela aurait un effet dissuasif sur la liberté d’expression et appelant à une plus stricte régulation ou à un démantèlement du groupe. « C’est un triste jour pour l’Amérique, c’est un triste jour pour Facebook », a-t-il affirmé sur Fox News.

Wallace Elie.

Bouton retour en haut de la page