Deuxième lundi de janvier : la rentrée parlementaire ou l’ère de l’apredye?

L’incapacité d’organiser des élections en 2017 et 2019 a abouti au deuxième lundi de janvier 2020, le dysfonctionnement du parlement haïtien après la fin du mandat de la 50e législature et le renvoi des deux tiers du sénat.

Depuis le dysfonctionnement du parlement haïtien, le président Jovenel Moïse dirige le pays en maître et seigneur en prenant un ensemble de décrets scélérat qui met en péril, la démocratie en Haïti.

Deuxième lundi de janvier : la rentrée parlementaire ou l’ère de l'apredye? - Constitution, Jovenel Moïse

Au regard de la Constitution haïtienne de 1987 amendée, le deuxième lundi de janvier est consacré pour la rentrée parlementaire, faute d’organisation des élections dans le pays, cette disposition constitutionnelle n’est plus respectée.

Parallèlement, le président Jovenel Moïse a constaté à minuit deux, le 13 janvier 2020, le dysfonctionnement du parlement haïtien au regard de la Constitution haïtienne, mais il refuse de partir le 7 février 2021 conformément à cette même Constitution.

Un grand combat s’annonce entre le pouvoir et l’opposition, qui sera le principal gagnant ?

Image 7

Bouton retour en haut de la page