Désespéré, le PM Ariel Henry tend la main aux représentants de l’accord Montana

Quelques heures après la signature d’un accord politique avec quelques partis et groupements de l’opposition, le Premier ministre Ariel Henry a écrit hier samedi 11 septembre à Magalie Comeau Denis de l’accord Montana pour une rencontre ce dimanche 12 septembre en sa résidence privée à Musseau.

Désirant trouver un large consensus pour trouver une solution concertée à la crise, le Premier ministre qui a opté pour un exécutif monocéphale, écrit aux instigateurs de l’accord de Montana qui eux-mêmes voient la solution par un exécutif bicéphale.

La suite après cette publicité

Dans cette correspondance, le chef du gouvernement a demandé à Magalie Comeau Denis de mettre de côté les préjugés afin d’arriver à la conclusion d’un accord politique historique pour trouver une solution à la crise.  « Nous sommes tous concernés par le destin de notre nation. Les débats qui ont lieu présentement, même si certains citoyens n’y participent pas directement, ont toute leur importance. La vie politique présente pour nous, Haïtiennes et Haïtiens de nombreuses occasions de créer des alliances, de faire des rapprochement d’idées et de parvenir à des concessions historiques, fruit d’un dépassement de soi qui exprime, par là même, un niveau de compréhension réciproque du réal politique haïtien. Le moment n’est-il pas, enfin venu, pour que nous tous, nous abandonnions nos différents pour construire, sans exclusion, sous un nouvel horizon, cette société de paix, de fraternité, de tolérance et de prospérité dont nous rêvons tous », a écrit le Pm.

Plusieurs partis politiques, notamment AAA, MTV Ayiti et FND qui ont opté pour un gouvernement monocéphale n’ont pas signé l’accord du Premier ministre en raison de l’absence des instigateurs de l’accord de Montana, du Tiers du Sénat entre autres.

Image 7

Bouton retour en haut de la page