Des individus pro-Trump ont envahi la colline du Capitole Washington D.C

Au moment où le Congrès qui devrait confirmer mercredi 06 Janvier 2021, la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 03 Novembre dernier. De milliers de manifestants pro-Trump ont envahi la colline du Capitole à Washington

Les manifestants pro-Donald Trump ont investi les terrasses du Capitole, lors des débats de chambre des représentants et provoqué l’évacuation des bâtiments du Congrès, peu après que le vice-président Mike Pence eut annoncé qu’il ne pourrait pas s’opposer à la certification de la victoire de Joe Biden.

Dans une lettre publiée quelques minutes avant l’ouverture de la session du Parlement américain, Mike Pence a expliqué que les « contraintes » de la Constitution ne lui permettaient pas de modifier les résultats du scrutin du 3 novembre, tels que transmis par les Etats.

Le vice-président répondait ainsi directement à Donald Trump, dont il a été le fidèle lieutenant pendant les quatre dernières années.

Des membres du Congrès ont indiqué sur Twitter que du gaz lacrymogène a été lancé dans la rotonde du Capitole où les élus ont reçu l’ordre de porter des masques à gaz. « « Nous reprenons la Chambre », « c’est notre parlement », a déclaré à l’AFP un manifestant anonyme.

Soulignons que Dans un geste extraordinaire qui restera probablement dans les livres d’histoire, le milliardaire républicain avait choisi de défier le Congrès en réunissant des dizaines de milliers de ses supporteurs à Washington.

Mais la manifestation a dégénéré. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour tenter d’évacuer des partisans de Donald Trump qui ont envahi la scène installée pour la prestation de serment de Joe Biden le 20 janvier.

« Si Mike Pence fait la bonne chose, nous gagnons l’élection », avait-il lancé. « S’il ne le fait pas, ce sera une triste journée pour notre pays », a-t-il ajouté, laissant entendre qu’il doutait de l’attitude de son numéro deux.

Environ 90 minutes plus tard, la police a déclaré que des manifestants étaient entrés dans le bâtiment et que les portes de la Chambre et du Sénat étaient verrouillées.

Wallace Elie
Communicateur Social /journaliste

Bouton retour en haut de la page