Des écoliers ont manifesté à Tabarre, contre l’insécurité et le kidnapping en Haïti

Des élèves de l’Ecole St Jude, de la Fondation Saint-Luc Haiti, à Tabarre ont investi les rues pour demander la libération d’un de leur responsable à la Fondation St Luc Mme Sherley Magloire kidnappée vendredi dernier, où la somme de 100.000 dollars américains serait demandée pour sa libération.

Ces élèves ont bloqué les rues de Tabarre jusqu’au devant de l’Ambassade des États-Unis en Haïti, pour dénoncer le comportement passif des autorités face aux kidnapping et l’insécurité qui s’aggrave de jour en jour dans le pays. Aujourd’hui on a pu constater le soulèvement de toutes les couches de la société haïtienne contre la mauvaise gouvernance de l’État en place.

Cependant, les dirigeants n’ont jamais annoncé un plan global pour contrecarrer ce phénomène de Kidnapping où personne n’est épargnée : riche, pauvre, étudiants, policiers. Le gouvernement se focalise au contraire sur la réalisation de Carnaval National et des propagandes pour l’électricité 24/24, qui jusqu’à présent est au point Zéro.

En effet, on craint un dérapage sociale le 7 février prochain, une date qui fait peur en se référant aux annonces de manifestations de l’opposition et les répressions du pouvoir en place, et surtout le refus de la population face au phénomène de l’insécurité qui gangrène le pays.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste.

Bouton retour en haut de la page