Crise : trois associations patronales sollicitent une rencontre en urgence du PM Ariel Henry

Dans une correspondance adressée au Premier ministre Ariel Henry en date du 1er octobre, trois associations patronales expriment leurs préoccupations face à la montée de l’insécurité dans le pays et lui sollicitent une rencontre en urgence. 

Le pays se dirige vers une catastrophe économique qui inquiète les associations patronales ADIH, AmCham Haïti et CCI Ouest.  Elles s’adressent au Premier ministre Ariel Henry en vue d’une rencontre pour discuter des problèmes liés à l’approvisionnement des produits pétroliers stratégiques, affectant tous les secteurs de la vie nationale depuis plusieurs mois. Elles se disent impuissantes face à la demande répétée des membres de différents groupements associatifs. 

La suite après cette publicité

S’appuyant sur la situation dégradante actuelle du pays, les patrons du secteur privé croient que le pays prend la voie d’une catastrophe économique à nulle autre pareille.

Dans cette rencontre, les associations patronales signataires de la note espèrent partager avec le chef du gouvernement leurs préoccupations et des pistes de solution afin d’arriver à un dénouement à la situation actuelle. 《Nous nous devons donc de tirer la sonnette d’alarme, de partager avec vous les réalités du secteur, les prévisions sombres et conséquences qui nous attendent tous, mais aussi certaines pistes de solutions afin que votre gouvernement puisse faire les choix jugés appropriés en connaissance de cause 》, proposent les patrons. 

La situation économique d’Haïti se dégrade de plus en plus à cause de la pandémie de la Covid-19 et des violences des gangs armés dans le pays, expliquent certains économistes. 

Image 7

Bouton retour en haut de la page