Covid-19: Les malades de Carrefour en danger en raison de la situation de Martissant

Jude Édouard Pierre a rapporté au journal Le Nouvelliste que les malades de Covid-19 de Carrefour sont en grande difficulté. Ceux qui présentent des problèmes graves de respiration pourraient même en mourir. Les centres de traitement de Covid-19 dans la commune sont incapables de s’alimenter en oxygène en raison de la guerre intergang de Martissant, regrette l’agent exécutif intérimaire de Carrefour.

La guerre qui sévit à Martissant a de graves impacts sur la vie des gens, mais aussi sur leur santé. Depuis plus de huit jours, il est quasiment impossible de traverser cette zone où nuit et jour des balles résonnent. Et cela affecte les centres de traitement des cas de Covid-19 à Carrefour, incapables de s’alimenter en oxygène, à en croire les déclarations de Jude Édouard Pierre.

Selon l’agent intérimaire, certains centres ne veulent même pas recevoir des malades se présentant avec des difficultés respiratoires. Il a aussi fait savoir que, par cette situation, on pourrait se référer aux Cayes, dans le Sud, mais c’est trop loin. Il souligne que même les gardes-côtes ne sont pas le meilleur recours vu qu’arriver à l’APN, l’accès n’est pas facile.

D’un autre côté, un directeur médical dans la commune déclare que les hôpitaux ne peuvent ni recevoir des cas de Covid-19 ni tout autre malade devant avoir un apport en oxygène. Ce, du fait que ce sont les entreprises de Port-au-Prince qui alimentent sa commune en oxygène et depuis la guerre de Martissant, elles sont bloquées et ne peuvent pas traverser.

Ils sont nombreux ces gens qui vont peut-être mourir par manque d’oxygène, dû aux récents événements de Martissant. De cette guerre, les victimes peuvent être directes (par balles ou les déplacés), ou indirects, par exemple ces malades laissés pour compte.

Image 7

Bouton retour en haut de la page