Confiant, fort, détendu, le président Jovenel Moïse invite ses « frères » de l’opposition à se joindre à lui pour le bien de la Population

Dans une adresse à la nation, le Président tient sa position. Il reaffirme que son mandat prendra fin le 7 février 2022 conformément à l’article 134-1 de la Constitution. Le chef de l’État tend la main aux membres de l’opposition qu’il appelle ses « frères »

Malgré la position des secteurs de la vie nationale exigeant son départ ce 7 février 2021, le président Jovenel Moïse a réaffirmé qu’il est ferme à la barre et que son quinquennat prendra fin le 7 février 2022 conformément à la Constitution haïtienne dans son article 134-1, en continuant à rassurer la population que son projet d’électrifier le pays 24 h sur 24 sera réalisé totalement avant la fin de ses 5 ans.

La suite après cette publicité Confiant, fort, détendu, le président Jovenel Moïse invite ses "frères" de l'opposition à se joindre à lui pour le bien de la Population - Jovenel Moïse, mandat

Le président Moïse qui semble faire la leçon aux membres de l’opposition politique, souligne que tous les maux auxquels le pays fait face actuellement dérivent de la pratique de certains bras qui utilisent les hommes et femmes de l’opposition pour semer le trouble afin de s’enrichir tandis que c’est la population qui paie les conséquences. De ce fait, Jovenel Moïse plus sûr que jamais, dit attendre les membres de l’opposition à se joindre à lui pour le bien-être collectif au lieu de se laisser utilisés.

Parallèlement, l’opposition politique au cours d’une conférence de presse ce dimanche 7 fevrier ne dit pas reconnaître Jovenel au pouvoir. C’est un dictateur qui tient par la force le pouvoir, ont annoncé les membres du Secteur Démocratique. Par ailleurs le Directoire Politique de l’opposition Démocratique lui-même se dit impatienter de la décision du Sénat comme le pouvoir Judiciaire qui est le co-détenteur de la souveraineté nationale.

Comme annoncé, le président a mis le cap sur la nouvelle Constitution, l’organisation des élections et l’énergie.

Image 7

Bouton retour en haut de la page