Clôture de la première formation animée par le CEFOPAFOP à l’intention des agents publics de la CNMP

La direction de communication du CEFOPAFOP a procédé, ce vendredi 16 octobre, à la clôture de la formation portant sur « l’Orientation et comportement organisationnel” au local de la CNMP.

Dans son intervention, le directeur de communication, Narcisse Jean-Baptiste, a fait ressortir l’importance de la formation dans la mise en place de la nouvelle administration publique en gestation. “La formation favorise le développement des capacités”, a-t-il déclaré en substance. “Elle est un outil incontournable dans la gestion des ressources humaines qui doivent s’actualiser en fonction de la dynamique des changements. Elle est, de plus, une étape importante dans le cheminement de carrière. Sans la formation, la salariée est appelée à faire du surplace, ce qu’on appelle communément le plafonnement de carrière, l’une des tares de l’administration publique haïtienne, à laquelle on doit mettre fin”, a-t-il enchaîné.

La suite après cette publicité

Pour le formateur, Patrick Jean, il est urgent d’instaurer au niveau de nos services publics un nouveau cadre d’échanges entre la hiérarchie et la base; car la communication est ce qu’il y a de plus vital dans la vie d’une organisation. Insistant sur la notion du changement, il a abondé en ce sens : “Le chef a tout intérêt à être proche de ses subordonnés à la fois pour asseoir son autorité, gagner la confiance de ses collaborateurs ainsi que pour renforcer la cohésion de son équipe ».

De son côté, le coordonnateur de la CNMP, Florient Jean Mari, a tenu à remercier l’équipe du CEFOPAFOP de s’être mis disponible pour ses collaborateurs dans le cadre de cette formation qui a duré une semaine. Plus loin, il a souligné à l’intention des récipiendaires que la formation, qui a pour but le perfectionnement, s’inscrit dans la conduite du changement. Par ailleurs, il dit s’attendre à ce que les performances soient meilleures l’année prochaine comme pour noter la valeur ajoutée de la formation qui a été dispensée.

Quant à Fitho Chery, directeur académique au CEFOPAFOP, la formation renforce les aptitudes de l’employé, ce qui lui permet de gravir des échelons dans le cheminement de sa carrière.

Notons que cette formation, qui sera reprise pour une poignée d’agents obligés de rester en poste, a été suivie par une vingtaine d’autres qui promettent de mettre en pratique les connaissances acquises.

Wallace Elie
Journaliste /Image7

Bouton retour en haut de la page