POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
ActualitésInsécurité

Canaan, un nouveau Martissant où se dessine l’enfer

Depuis un certain temps, l’entrée Nord de la capitale haitienne est occupée par des bandits qui opèrent en toute impunité. Ils tuent et détournent des camions de marchandise comme bon leur semble malgré les différents efforts déployés par les agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Canaan, un nouveau Martissant en gestation. Des gangs armés contrôlent cette aire géographique située à l’entrée Nord de la capitale. Depuis environ une semaine, la situation est tendue au niveau de cette zone. Des rafales tirs d’armes automatiques se font entendre à longueur de journée. Cette situation oblige des usagers de la Route Nationale numéro 1 à réfléchir mille fois avant d’empointer cette route qui dessine la mort.

Le vendredi 1er juillet dernier, ces gangs armés ont créé la panique. Ils ont dévalisé des passagers et ont brûlé plusieurs véhicules notamment à Canaan 50. De plus, quatre employés de MSC Group ont été assassinés dans cette zone. Dans une note, l’institution a dénoncé cet acte jugé de barbarie qui a plongé toute une famille dans le deuil. En ce sens, elle a demandé aux autorités policières d’assumer leurs responsabilités afin de reprendre le contrôle de cette zone géographique. Le vendredi en question, jugé noir pour les usagers de cette route, a causé plus d’une dizaine d’accidents suite à la menace des gangs de tuer tous les passagers, contraignant les chauffeurs à faire demi-tour, selon ce qu’a rapporté un témoin de ces événements malheureux.

L’entrée Sud de la capitale est déjà un calvaire et dans celle du Nord, cela se dessine. L’accès à Port-au-Prince devient de plus en plus difficile. Un signe visible et incontestable que le pays est gangstérisé.

P.F. / Image7

Bouton retour en haut de la page