Bataille de Vertières : entre symbolisme et représentation, que reste-t-il ?

Le 18 novembre 1803 représente l’union de tous les Haïtiens pour libérer Saint-Domingue de la métropole française. Cette fameuse bataille à Vertières fut l’aboutissement d’un ensemble de luttes, de concertations et de planifications contre l’esclavagisme, l’injustice, la violence et les inégalités. Mais grâce à la force, l’union, aux combats et aux luttes de nos ancêtres, la bataille de Vertières a forgé un nouvel État, Haïti.

Aujourd’hui, cette union incroyable qui a permis à nos ancêtres de se libérer de l’esclavage, semble n’avoir pas été léguée à leurs descendants, car nous assistons maintenant à une divergence des politiciens au détriment de la nation. L’intérêt personnel, l’amant du pouvoir remplacent le blason qui apparaît sur notre drapeau « L’union fait la force ». Cette division nationale constatée, est la cause de cette situation invivable que connaissent les citoyens haïtiens, elle enchaîne nos esprits contrairement aux chaînes de l’esclavage de nos ancêtres, nous l’acceptons tout en essayant de l’imposer à d’autres Haïtiens.

Cette union qui a permis à nos ancêtres de gagner la plus grande guerre contre l’esclavage, devrait être la boussole de tous le Haïtiens pour le bien de la République, mais plutôt c’est la Loi du Talion ( œil pour œil dent pour dent ) qui hante nos concitoyens. La fierté d’être Haïtien nous manque, nos dirigeants sont majoritairement des marionnettes de la communauté internationale, cette dernière, impose les mandataires des institutions les plus importantes du pays. 217e année de la Bataille de Vertières ce 18 novembre 2020, le peuple haïtien doit appliquer l’idéal dessalinien, et présenter au monde entier l’exemple d’union que nous étions, 217 ans de cela. « Liberté, Égalité, Fraternité. »

Wallace Elie
Communicateur Social /journaliste.

Bouton retour en haut de la page