POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (978) 918-0085
+509 3645 - 7054
Insécurité

Assassinat  Marie Antoinette Duclaire : Antonio Cheramy parle de sa regrettée collaboratrice

« Antoinette est une personne calme, honnête, sincère dans ses dires. Depuis un certain temps, elle recevait des menaces de mort », révèle l’ancien sénateur Antonio Cheramy dit Don Kato, lors d’une interview ce 1 juillet 2021. Personne ne peut faire la diversion avec le cadavre d’Antoinette, ajoute Don Kato.

L’ex-parlementaire continue en affirmant que sa collaboratrice au sein du parti politique “ Matrice Libération ” a été minutieusement assassinée par des criminels. D’après le constat légal du juge de Paix, Madame Duclaire n’a pas été tuée par balles, mentionne le chanteur.

 « Nous apprécions beaucoup la fougue d’Antoinette, elle était toujours présente dans toutes activités relatives aux droits de l’homme , au respect et à la protection des droits de la femme, témoigne l’ancien représentant de l’Ouest au Sénat. En tuant Antoinette, poursuit-il, vous avez touché différents secteurs, différentes catégories sociales.

Il faut souligner que Antoinette Duclaire était le porte parole de Matrice Libération.

Don Kato veut faire croire que le pouvoir en place est en train d’exécuter un projet dénommé  « Train de la mort  », qui ne consiste qu’à tuer des personnes.

« Antoinette, à chaque interview, parlait toujours du respect de la Constitution, pourtant nous sommes en présence d’un pouvoir totalitaire qui n’accepte pas l’idée contraire. D’ailleurs le président de la République avait déclaré que ses opposants seront tapés sur le dos de la main, tance l’ancien membre du parlement pendant la 50ème législature ».

Au niveau de matrice libération, nous allons continuer à travailler car même quand ils n’arrivent pas à nous tuer physiquement, nous serons détruits autrement, soutient Antonio Cheramy. 

C. E/Image7

Suivez-nous sur : Facebook Et sur Twitter

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page