Assassinat du Président haïtien : Gilbert Dragon a été conduit à l’hôpital pour la forme, déclare Pierre Espérance

Le Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains( RNDDH), Pierre Espérance, a indiqué que le transfert de Gilbert Dragon à l’hôpital Bernard Mevs a été pour la forme puisque son taux d’oxygène a été diminué et les agents de la Direction de l’Administration Pénitentiaire n’ont fait rien.

Sans langue de bois, Pierre Espérance a pointé du doigt le Responsable de la Direction d’Administration Pénitentiaire dans la mort du policier Gilbert Dragon, un présumé assassin important dans l’enquête sur l’assassinat du chef de l’Etat haïtien Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5. Par ailleurs, le défenseur des droits humains a révélé que Gilbert Dragon a été en contact permanent à un policier affecté à la résidence privée du Président qui lui fournissait des informations sur les activités du chef de l’Etat.

Atteint de la Covid-19 à la Prison civile de Port-au-prince communément appelée Pénitencier National, le taux d’oxygène de Gilbert Dragon a été considérablement diminué, et son transfert à l’hôpital a été une simple et pure forme puisqu’il n’a pas eu le temps de recevoir des soins, il est décédé.

Selon certaines informations, l’état de santé d’Emmanuel Sanon, l’un des cerveaux de la planification de l’assassinat du Président Jovenel Moïse serait dégradé à la Prison.

P.F/ Image 7

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrançaisKreyol ayisyenEspañol