Assassinat de Jovenel Moïse : le Premier ministre Ariel Henry doit répondre aux questions de la Justice, estime Daniel Foote

L’ancien envoyé spécial des États-Unis en Haïti, Daniel Lewis Foote, a fait une nouvelle sortie, selon laquelle le chef du Gouvernement est un suspect clé dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse. Par conséquent, il doit se mettre à la disposition de la justice.

L’assassinat de Jovenel Moïse ne cesse de faire couler beaucoup d’encre dans la presse haïtienne qu’internationale. Après avoir touché la plaie du doigt en critiquant la politique américaine en Haïti, qu’ il avait jugé de catastrophique. L’ancien envoyé a pointé du doigt, l’actuel Premier ministre Ariel Henry dans une interview accordée a CBSMornings. Selon lui, le chef du gouvernement est un suspect clé dans le meurtre tragique de Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5. Par conséquent, le Premier ministre doit se présenter au tribunal pour fournir des explications sur le drame à Pèlerin 5.

Parallèlement, le rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire a indexé le locataire de la Primature de la mort violente du Président. Les Jovenelistes ainsi que plusieurs organisations de défense des droits humains qualifient le Premier ministre d’obstacles à la justice.

Le fils ainé du Président Jovenel Moïse a indiqué qu’il détient des informations pertinentes sur l’assassinat de son père.

Image 7

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 4 =

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrançaisKreyol ayisyenEspañol