Ariel Henry pose ses conditions pour résoudre la crise: les élections ne sont pas négociables

À peine investi dans sa fonction comme premier ministre, le Dr Ariel Henry exprime ses volontés. Dans un message publié sur Twitter le 20 juillet 2021, il dit que ce sont les haïtiens qui doivent résoudre la crise. Tout est négociable, a-t-il fait savoir, mais sauf les élections, entre autres.

Comme bon nombre de ses compatriotes, le premier ministre Ariel Henry croit que la crise qui sévit en Haïti doit être résolue par les Haïtiens. Il a même fait valoir cette idée dans son message. «La solution à la crise haïtienne doit venir des Haïtiens.», a-t-il écrit en début de ce message. Ce, pour écarter tout espoir d’un soutien international pour dénouer cette crise multidimensionnelle qui secoue le pays.

La suite après cette publicité Ariel Henry pose ses conditions pour résoudre la crise: les élections ne sont pas négociables -

Ensuite, toujours dans le même message, il poursuit pour indiquer que  «Tout est négociable, sauf la démocratie, les élections et l’état de droit.». En ce sens, M. Henry rejette toute possibilité d’un gouvernement avec un président provisoire. Comme l’a si bien martelé Jovenel Moïse, si quelqu’un veut prendre le pouvoir, il doit passer par les élections.

Soulignons que le Dr Ariel Henry qui prône aujourd’hui une résolution de la crise à l’haïtienne n’est pas le fruit d’un consensus haïtien. Il a été soutenu par la communauté internationale qui a forcé Claude Joseph à quitter La Primature pour céder sa place à Ariel Henry.

Bouton retour en haut de la page