André Michel : « L’accord que le secteur démocratique et populaire aura à signer sera le dernier, capable de résoudre la crise »

Le porte-parole du secteur démocratique et populaire(SDP), Me André Michel, au cours d’une intervention médiatique, ce mercredi 8 septembre 2021, a indiqué pour une énième fois, que les rencontres entre le Premier ministre Ariel Henry et la structure politique qu’il dirige, continuent et vont dans de bonnes directions. Il annonce que dans les heures qui viennent, un accord va être signé tout en voulant faire croire que l’accord que le SDP va signer sera le dernier, capable de résoudre la crise actuelle.

Rappelons que Nènèl Cassy, un autre dirigeant du secteur démocratique et populaire avait confié que le SDP porte beaucoup d’attentions à l’égard de l’accord proposé par le PM Ariel Henry, qui a été rédigé par des partis politiques comme PHTK, en vue de soutenir le choix de M. Henry à la Primature, suite à l’assassinat de Jovenel Moïse.

La suite après cette publicité André Michel : « L'accord que le secteur démocratique et populaire aura à signer sera le dernier, capable de résoudre la crise » - André Michel

« SDP, sa priorité, c’est la revendication du peuple. N’ importe quel accord qui rassemble les revendications du peuple, nous adhérons. L’heure est arrivée pour résoudre la crise, nous devons avancer, argue l’avocat. Certains ont des postes ministériels secrètement, d’autres ont signé l’accord Montana mais ils ne veulent pas le dire, nous avons rencontré Ariel Henry et nous avons organisé une conférence de presse pour le dire », a-t-il ajouté.

L’homme de loi poursuit en argumentant que SDP a choisi la transparence. Nous avons apporté des produits aux victimes du séisme du 14 Août dernier. Nous sommes l’un des rares donateurs, qui a révélé la provenance de ses financements. Certaines personnes, a-t-il continué, sont jalouses, elles veulent détruire le SDP.

Plus loin, Me André Michel, fait savoir que le secteur démocratique et populaire n’a aucun patron, la structure, dit-elle, est autonome. Il y a des acteurs qui ont un discours aujourd’hui et demain matin, un autre, a-t-il critiqué.

« La nomination d’Ariel Henry était le choix de la communauté internationale, si c’était décidé à partir de la volonté de Jovenel Moïse, Ariel Henry n’aurait pas été Premier ministre, a argué l’ancien candidat malheureux aux dernières élections sénatoriales ».

« Gouvernement de consensus, cependant jamais avec la présence de Me Rockfeller Vincent. Un leadership à la tête de la PNH pour traquer les gangs, un CEP pour organiser des élections avec le droit pour la diaspora de voter, renforcer la justice, réalisation du procès Petrocaribe, massacre Lasaline, Me Dorval », sont l’ensemble des conditions qui doivent être insérées au sein de l’accord, a exigé SDP.

Me André Michel, qui prônait depuis ces 10 dernières années, en sa qualité d’opposant farouche des pouvoirs précédents, la désobéissance civile, parfois même la révolte, le blocage des rues, l’intolérance vis-à-vis d’autres acteurs politiques. Il avait même menacé de réduire le pays en cendre, maintenant il encourage l’unité entre le peuple. A-t-il changé de camp ? À suivre…

Bouton retour en haut de la page