Actualités

Affaire Jovenel Moïse : Pierre Espérance pointe du doigt Bernard Saint-Vil et Fritz Lebrun dans la planification de l’audition d’Ariel Henry

Le Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance, a qualifié de scandale la façon dont l’audition du Premier ministre Ariel Henry a été réalisée. Le défenseur des droits humains impute la responsabilité au Doyen du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-Vil, et au Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, Fritz Lebrun.

L’audition du Premier ministre Ariel Henry ne cesse de faire parler dans la presse haïtienne.

Le Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance, a qualifié de scandale la façon dont cette audition a été réalisée. Le défenseur des droits humains a déclaré que l’instruction est close. Il a évoqué l’article 18 de la Constitution haïtienne, qui établit l’égalité de tout citoyen devant la loi.

Par ailleurs, il a accusé le Doyen du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-Vil, et le Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) de mettre tout en œuvre afin que l’audition du chef du gouvernement se déroule ainsi. Plus loin, il a indiqué la faiblesse de la justice dans la gestion de ce dossier.

Après environ un an, le juge d’instruction Walther Weisser Voltaire peine à sortir son ordonnance sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

bakop pou andirans
Bouton retour en haut de la page