Administration Biden – immigration : le projet de loi déjà acheminé au sénat, voici les détails

Le nouveau président américain Joe Biden, commence déjà à travailler quelques heures après de son arrivée officiellement à la Maison blanche. Il propose une refonte des lois sur l’immigration, y compris un parcours de huit ans vers la citoyenneté américaine pour les immigrants sans statut juridique.

La proposition législative de Biden, qui sera envoyée au Congrès mercredi, met également l’accent sur la lutte contre les causes profondes de la migration en provenance d’Amérique centrale, un élément clé du portefeuille de politique étrangère de Biden lorsqu’il occupait le poste de vice-président.

Administration Biden - immigration : le projet de loi déjà acheminé au sénat, voici les détails - États-Unis, immigration, Joe Biden

La pièce maîtresse du plan de Biden et de la vice-présidente Kamala Harris est le parcours de huit ans, qui placerait des millions d’immigrants admissibles dans un statut temporaire pendant cinq ans, puis leur accorderait une carte verte une fois qu’ils répondraient à certaines exigences telles que vérification des antécédents et paiement des taxes. Ils pourraient demander la citoyenneté trois ans plus tard selon le projet de loi déposé au congrès par l’administration Biden-Harris.

Cependant pour atténuer toute précipitation vers la frontière américaine, le projet de loi précise que pour être admissibles, les immigrants doivent avoir été aux États-Unis depuis le 1er janvier 2021. Les bénéficiaires de l’Action différée pour les arrivées d’enfants – qui accordait des protections essentielles aux « rêveurs » – et du programme de statut de protection temporaire pour les migrants des pays ravagés par la catastrophe pourraient demander une carte verte immédiatement. Les détails ont été décrits par des agents de transition qui se sont exprimés sous couvert d’anonymat parce qu’ils n’étaient pas autorisés à s’exprimer publiquement.

Toutefois le plan du président élu Joe Biden a été bien reçu par des parlementaires, « avoir un leadership fait une grande différence », a déclaré le sénateur Robert Menendez. Dans une interview lundi. « Vous ne pouvez pas réaliser une réforme de l’immigration sans leadership présidentiel, et d’après ce que je vois, le sérieux de leur objectif de départ me donne un très bon sentiment que le président élu va réellement utiliser le capital pour essayer de faire en sorte que cela se produise. » a-t-il précisé.

En effet, le projet de loi de Biden, selon les responsables de la transition, aura trois piliers primordiaux:

1- des dispositions pour s’attaquer aux causes de la migration

2- la gestion des frontières

3- un chemin vers la citoyenneté. À noter, les immigrants nouvellement arrivés ne seraient pas admissibles à la légalisation, annoncent les responsables.

Wallace Elie
Communicateur Social /journaliste.

Bouton retour en haut de la page