Achat d’une villa de 4.25 millions de dollars par la femme du sénateur Rony Célestin au Canada

La presse canadienne a révélé une information selon laquelle, Marie-Louisa Celestin, la femme de Rony Celestin a acheté une villa au bord de l’eau pour la somme de 4,25 millions dollars américains, à Laval, au Canada.

L’information relevée par des médias canadiens sur l’une des consuls à Montréal, Marie-Louisa Celestin. Selon la presse, suite à de nombreuses critiques, Mme Célestin s’est obligée de se faire sécuriser par des gardes privés.

Le prix de la villa était estimé à 4.27 millions de dollars, l’acquisition a été faite après négociations pour 4.25 millions de dollars. Elle comprend quatre salles de bains, un espace pour dix voitures dans l’entrée, un terrain riverain de 66 000 pieds carrés avec fontaine et piscine. Dans un article publié lors de sa mise en vente, le site Narcity écrivait que le grand cellier à vin vitré était « plus comme un walk-in closet pour la boisson qu’un cellier ».

Par ailleurs selon un avocat de M. Célestin au Canada, il ne compte pas laisser Haïti pour aller vivre au Canada, c’est une maison pour sa femme et ses enfants.

Dans ce contexte, le plus récent achat du couple Célestin au Canada a fait bondir plusieurs opposants, notamment le Réseau national de défense des droits de l’homme (RNDDH), organisme haïtien qui se consacre à la promotion de l’État de droit.

« Le RNDDH estime qu’une enquête doit être diligentée pour dresser la liste des biens que possédaient le sénateur Célestin et son épouse avant d’avoir été respectivement élus sénateur de la République et diplomate », affirme Marie Auguste Ducena, porte-parole de l’organisme, en entrevue avec La Presse à partir de Port-au-Prince.

Cette enquête doit se pencher sur les conditions dans lesquelles M. et Mme Célestin ont pu se procurer autant d’argent. Les émoluments d’un sénateur additionnés à ceux d’une diplomate ne peuvent en aucune manière leur permettre d’acheter une villa à plus de 4 millions de dollars.
– Marie Auguste Ducena, porte-parole du RNDDH

Il faut signaler que le nom de ce sénateur est souvent cité dans des activités louches dans le pays.

Image 7

Bouton retour en haut de la page