Accusé de complice dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, le Pasteur Gérard Forges apporte des précisions

Parmi les présumés auteurs, co-auteurs, complices de l’assassinat du président Jovenel Moïse, recherchés par les autorités policières et judiciaires, figure le nom du Pasteur Gérard Forges. Celui-ci, par voie de presse, ce 4 Août 2021, rejette d’un revers de main les accusations faisant croire qu’il a été impliqué dans l’assassinat de l’ex locataire du Palais national, tout en précisant qu’il ne connaît pas Félix Badio mais a l’habitude de participer dans des réunions avec Christian Emmanuel Sanon pour planifier des activités à caractère social mais non politiques.

« Je vis beaucoup plus à l’étranger, je suis rentré rarement dans le pays. Pasteur Sanon et moi, nous abordons rarement des sujets politiques. Parfois, nous organisons des rencontres en Haïti juste pour trouver la meilleure formule d’aider des personnes en situation précaire, argumente Gérard Forges. Lors des rencontres, il y a toujours d’autres participants présents que je ne connais pas, à l’instar de Pasteur Sanon. Badio, je le connais pas du tout », continue Pasteur Forges.

La suite après cette publicité

À propos de l’ancien ministre Paul Denis, accusé d’être l’un des associés du pasteur Gérard Forges dans les séries de planification de l’assassinat du président Moïse, le prédicateur affirme n’avoir jamais rencontré Paul Denis aux États-Unis. J’ai jamais participé à une rencontre où Paul Denis est présent, argue-t-il.

En tant que citoyen, je ne suis pas au dessus de la loi. Dans le cadre d’une enquête, c’est normal de m’inviter pour un témoignage ou un commentaire mais je n’ai pas encore reçu un quelconque mandat. J’ai appris la nouvelle sur la Radio Télévision Caraïbes (RTVC). J’ai vu un mandat sur les réseaux sociaux mentionnant Janvier Forges, pourtant mon nom complet ne contient pas Janvier », argue le chrétien.

« Je suis un Pasteur versé dans le social, j’ai une assemblée. En novembre dernier, pasteur Sanon avait visité mon église et il m’avait fait savoir qu’il y aura un vide au niveau de la Présidence et qu’il était en bonne position pour assurer le poste de président provisoire. Je n’avais pas insisté pour les moyens qu’il allait utiliser, je l’ai écouté tout simplement. J’ai jamais participé à une planification d’assassinat, raconte le prédicateur ».

Pasteur Gérard Forges estime que le commissaire du gouvernement de Port-Au-Prince, Me Bed-Ford-Claude a émis le mandat contre lui pour ses positions politiques adoptées dépuis l’année dernière : la dénonciation du nouveau code pénal, du kidnapping, des assassinats, des vols, des décisions dictatoriales du gouvernement.

À tous ceux qui pensent que M. Forges avait des ambitions politiques, le concerné souligne qu’il est un citoyen américain, que la Constitution haïtienne ne lui accorde pas la possibilité d’occuper une fonction publique.

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page