7 février 2021 en Haïti : Jean-Charles Moïse prévoit le même sort pour Jovenel Moïse et les propriétaires de banques

Intervenant sur le dossier des élections legislatives au Venezuela dites frauduleuses par des pays d’Amérique dont Haïti, Jean-Charles Moïse ne peut pas comprendre comment les États-Unis peuvent accepter les élections présidentielles haïtiennes avec 3% de la population alors qu’ils rejettent celles du Venezuela avec 65% de participation.

Jean-Charles Moïse a aussi annoncé de fortes mobilisations le 7 février de l’année prochaine, pour non seulement exiger le depart du président Jovenel Moïse, mais aussi pour forcer les propriétaires de banques à lâcher prise sur la dévalorisation de la gourde par rapport au dollar américain, sinon dit-il, les conséquences seront graves.

La suite après cette publicité 7 février 2021 en Haïti : Jean-Charles Moïse prévoit le même sort pour Jovenel Moïse et les propriétaires de banques - élections, Jean-Charles Moïse, Venezuela

Il a par ailleurs dénoncé les démarches de l’autre groupe de l’opposition qui selon lui travaille aux soldes des propriétaires des banques au détriment du peuple haïtien.

Wallace Elie
Communicateur social/Journaliste

Bouton retour en haut de la page