302 ans: l’une des plus anciennes chorales catholiques du monde en activité est à Port-Margot

Fondée en 1719 à Port-Margot par le prêtre Le Breton qui dirigea la Paroisse Sainte-Marguerite, la Grande chorale rebaptisée en 1995 «la Grande chorale de la Nouvelle Alliance» peut s’enorgueillir d’être l’une des plus anciennes chorales catholiques en activité dans le monde avec sur sa tête 302 ans d’existence. 

Alors que plus d’un croyaient que la Grande Chorale était âgée de 241 ans, les archives que nous avons consultées prouvent le contraire.

La suite après cette publicité

Très active dans la paroisse Sainte-Marguerite, cette chorale garde encore l’échine très haut.

Église catholique de Port-Margot

Présidée actuellement (septembre 2021) par la Maestria, Myrriame ESTURIN, notre ancienne camarade de classe à Port-Margot, la Grande chorale porte tout un pan d’histoire de la commune dans ses annales. 

Si Myrriame ESTURIN est la Présidente et la Maestria de la Grande Chorale, le membre le plus ancien en activité de ce chœur est Ogé ÉTIENNE. Il tient compagnie depuis 1970. Par ailleurs, la dernière recrue est Tamara GERMÉUS.

Vielle de plus de trois (3) siècles, cette chorale a fait, au fil des ans, les délices de plusieurs générations de fidèles à l’Église catholique de Port-Maegot. 

Pour célébrer son tricentenaire, la Chorale organise un tridium, une messe d’action de grâce à l’Église catholique de Port-Margot le dimanche 5 septembre 2021 et pour clôturer cette célébration, un parcours menant à l’auditorium Saint Joseph est envisagé.

Porteuse d’histoire et de mémoire, cette chorale peut être un élément important dans la compréhension, la gestion de regroupements et d’associations en Hayti, sachant que, généralement, les institutions de notre société ne font pas toujours long feu, néanmoins quelques exceptions: Chen michen de Masson à Léogâne(1884), l’orchestre Septentrional du Cap-Haïtien(1948), l’orchestre Tropicana d’Haïti également du Cap-Haïtien (1963).

La Grande Chorale de la Nouvelle Alliance témoigne l’attachement, l’appropriation et l’appartenance d’une église à un bien patrimonial. 

L’Église catholique de Port-Margot a fait le choix d’accepter, de conserver et de mettre en valeur son héritage. 

Cette Chorale mérite toute l’attention des plus hautes autorités du pays afin de perpétuer cet héritage jusque-là bien gardé.

En guise de rappel, Port-Margot, fondé en 1711, est l’une des villes les plus âgées de l’ancienne colonie française, Saint-Domingue. 

Selon Moreau DE SAINT MERY, Port-Margot est le deuxième établissement des Français après l’Île-de-Latortue. 

À Port-Margot, les vestiges de la colonisation française sont visibles sur des anciennes habitations. Comme on peut le constater dans d’autres communes et villes d’Hayti.

Notons que le fondateur de la colonie de Saint-Domingue, Bertrand d’ORGERON avait sa maison à Port-Margot ainsi que sa femme Marguerite d’ORGERON.

Des annales de l’Église Catholique, des documents de Vatican, les déclarations du Canadien Albert François COUSINAU CSC en 1956 reprises par le Monseigneur haytien, François GAYOT SMM, en 1999, révèlent que ce sont les Pères Le Breton, Olivier, Laval et Boutin de la Compagnie des Jésuites communément appelée les Jésuites, sous le patronage de Sainte-Marguerite, qui ont fondé la paroisse de Port-Margot en 1711.

Nous souhaitons une longue vie à la Grande Chorale de la Nouvelle Alliance de Port-Margot et un joyeux anniversaire à tous ses membres.

Iléus PAPILLON 

Natif de Port-Margot

[email protected]

Bouton retour en haut de la page