A la Une

12 janvier 2010 : souvenir douloureux des Haïtiens.

Le 12 janvier 2010, Haïti a été frappée par le plus grand séisme de son histoirecausant la mort de plus de 300.000 personnesplus de 300.000 blessés et 1.5 millions de personnes sans abri.

Un séisme de magnitude 7.3 sur l’Échelle Richter avait frappé Haïti le 12 janvier 2010, ce cataclysme a laissé à la mémoire des victimes des souvenirs douloureux.

<< cétait un fardeau à supporter, mes parents sont morts au cours de ce tremblement de terre>> a argué Jaudeline Pierre avec un visage déprimé et inespéré. Pour sa part, Paul Jean explique ce phénomène naturel d’une autre manière<< 4 h 53, le mardi 12 janvier 2010, je croyais que le pays engendrerait, j’ai perdu ma femme et l’un de mes fils>> a regretté ce septuagénaire.

Parallèlement, d’autres personnes se sont montrées consterner parce qu‘aucune mesure au niveau de l’Etat pour préparer un éventuel cataclysme. Les constructions restent toujours anarchiques.

Pour l’Ingénieur-Géologue Peptit Dé Claude, les failles qui traversent le pays sont toujours en activité, Haïti est encore exposée à des séismes beaucoup plus violents.

A rappeler que l’administration de Michel Joseph Martelly avait décrété par un arrêté en 2015, que le 12 janvier est le jour de Commémoration et de Réflexion à l’endroit des victimes du cataclysme de 2010>>

Image7

Bouton retour en haut de la page